Mot du DIRECTEUR DE PUBLICATION

                                          

                   Comme tout accouchement le rêve qui aujourd’hui devient réalité est le fruit d’une semence dans la douleur.

                    En effet, depuis l’année dernière après notre investiture à la tête  de la section et conformément à notre vision de faire de la Jeunesse Etudiante Catholique, une JEC spirituelle conquérante et mature ; nous avons eu le souci de mettre la JEC du campus sur orbite. Le disant nous avions l’intime conviction qu’à cette ère des nouvelles technologies, la structure ou la personne qui se mettrait en marge payerait un lourd tribut de son incapacité d’adaptation. Convaincu aussi que le jéciste est la crème de l’Elite par excellence, nous croyons qu’effectivement c’est cette jeunesse, fer de lance de la nation, qui doit jouer son rôle de leader, de locomotive pour le rayonnement du Christ ressuscité dans le milieu universitaire. Ainsi tel l’effet contagion, toute la nation sera gagnée et partant le continent et le monde entier. Voila donc l’enjeu qui est de taille et de poids.

                  Frères et sœurs jécistes nous, jeunesse ardente devons communiquer notre joie, notre chaleur et notre charité au monde. En tant que crème de l’Elite, par notre intelligence et notre sagesse nous devons baptiser la science et la technologie dans le fleuve d’eau vive de l’amour. Comme le disent les anglicistes "we must be world shapers". Chers Jécistes nous devons être les bâtisseurs de notre pays mis à mal du fait de la guerre. Désormais l’unité de mesure pour la fondation de cet édifice ivoire est Jésus-Christ, le repère de tous les temps dont le royaume est bâti sur l’amour, la justice et la vérité.

                 Aux frères bien aimés du campus nous vous demandons de vous engager véritablement en section mais surtout dans les familles pour que la semaine JEC soit une réussite éclatante sur tout le campus.

                 Merci à tous et à chacun pour votre pierre apportée pour le rayonnement de la JEC. Ce serait trop prétentieux de notre part de ne pas dire un grand merci à la sainte Trinité, source de toute révélation et dispensateur des meilleures stratégies de victoire.

Nous ne saurions oublier la très sainte vierge Marie, méconnue et critiquée à tord par beaucoup, à qui nous rendrons un vibrant hommage pour tant de grâces à nous accorder. Car à vrai dire son secours maternel ne nous a jamais fait défaut. C’est pour nous jécistes un devoir d’être son avocat contre ses détracteurs envue de la mariophanie. Oui la prophétie doit s’accomplir. "Désormais tous les âges me diront bienheureuse".

C’est maintenant l’heure du salut, le moment favorable, cette parole s’accomplit maintenant.

 

                 Vive la JEC de Cote d’Ivoire pour que vive la JEC du campus

                 Toujours sel et lumière du monde

 

                            NIAMIEN BROU Jean

 

C'est l'heure de faire vivre la JEC
 
Publicité
 
CAUSONS ENTRE-NOUS....
 

Ouvrir le tchat dans une popup.
 
Aujourd'hui sont déjà 27198 visiteurs (70258 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=