LES ECHOS DU CAMP 2008

 

JOURNAL DU CAMP 2008



EDITORIAL
MOT DE BIENVENUE
PROGRAMME STANDARD DU CAMP
PROGRAMME DES FORMATIONS DU CAMP
RAPPORT DU PRE CAMP
CONCLUSION
JOURNAUX DE BORD
PRIERES
DETENTE PLUS
LISTE DES JECISTES
EQUIPE DIRIGEANTE
REMERCIEMENTS


Editorial
 
« Que tous soient un », cet appel à l’unité des enfants de Dieu est une invitation à transcender toutes les contraintes qui entachent la vie en société. C’est aussi une interpellation de l’Eglise qui fait prendre conscience de l’état de fragilisation avancée de notre communauté.
Convaincus de cela, les jécistes d’Abidjan réunis à l’orphelinat de filles de Grand-Bassam ont décidé d’unir leur force pour combattre la corruption, un mal qui sape l’avenir de la nation ivoirienne. Pour ce faire ils ont bâti leur plan d’action sur le thème  « Réunifiés, Jécistes, que notre formation redynamise nos sections pour la notoriété de la JEC » tout en s’appuyant sur celui de la JEC nationale « Réunis pour bâtir une école nouvelle, Jécistes, luttons contre la corruption ».
C’est un réel challenge à relever durant ce premier camp de la réunification que la Jeunesse Etudiante Catholique d’Abidjan tient du 02 au 09 Août 2008, eu égard à la pertinence des thèmes.
Cela nous incite donc à implorer la Miséricorde Divine afin qu’au sortir de ce camp, nous soyons plus aguerris à porter dans nos écoles sa Bonne Nouvelle.
 
Commission Presse et Secrétariat
 

PROGRAMME STANDARD DE LA JOURNEE
 
05h 30     :        Lever
06h 30     :        Messe
07h 00     :        Petit déjeuner
08h 00     :        Formation
12h 00     :        Angélus
12h 15     :        Déjeuner
12h 45  : Repos
14h 30  : Formation
17h 00  : Détente
18h 00  : Douche
18h 30  : Prière
19h 00  : Dîner
20h 00  : Lecture des rapports et journaux
de bord
22h 15  : Coucher
 


 
THEMES DES JOURNEES
 
Samedi 02 Août 08  : Obéissance
Dimanche 03 Août 08  : Persévérance
Lundi 04 Août 08  : Joie
Mardi 05 Août 08  : Humilité
Mercredi 05 Août 08  : Pardon
Jeudi 06 Août 08  : Piété
Vendredi 07 Août 08  : Bonté



Planning des formations
 
 
Samedi 02 08 :
Technique de rédaction d’un rapport de journée et d’un journal de bord.
 
Dimanche 03 Août 08 :
La culturede la solidarité : facteur de cohésion et d’efficacité.
 
Lundi 04 Août 08:
Corruption, école et développement : Du principe de l’auto emploi dans la lutte contre la pauvreté, quels moyens pour la jeunesse.
 
Mardi 05 Août 08 :
Les enjeux de la bonne gouvernance dans une Côte d’Ivoire post-crise: Corruption, école et développement
 
Mercredi 06 Août 08 :
Quel plan d’action pour la jeunesse estudiantine dans la lutte contre le SIDA en milieu scolaire et universitaire.
         
Jeudi 07 Août 08 :
La spiritualité dans la vie du jéciste
 


RAPPORT DE LA JOURNEE DU DIMANCHE 03 AOUT 2008 « EGA »
 
L’Orphelinat National de Jeunes Filles de Grand Bassam et le groupe scolaire les Patronages de ladite ville sont les locaux choisis par le Bureau Diocésain d’Abidjan pour abriter son Camp de Formation dit «Camp de la réunification.» centralisé sur le thème : «Réunifiés, jécistes, que notre militantisme redynamise nos sections pour la notoriété de la JEC.»
Placée sous le signe de la « PERSEVERANCE », les activités de la journée du dimanche 03 août 2008 ont débuté par la prière dirigée par la Commission Spiritualité et Liturgie. Celle-ci a fait place à la lecture des rapports moral et financier des Bureaux Régionaux Centre Colline, Abobo Nord et Sud.
Au cours de la messe débutée à 11h, les textes soumis à notre méditation ont été extraits du livre d’Isaïe 55, 1 à 3 pour la première lecture ; de la lettre de Saint Paul aux Romains 8, 35 et 37 à 39 pour la econde lecture et de l’évangile de Saint Mathieu 14, 13 à 21. La messe a été présidée par l’Abbé Ernest NIAMBA, Aumônier diocésain de la JEC d’Abidjan et concélébrée par l’Abbé AKA Miessan François, Curé de la Cathédrale Sacré Cœur de Grand Bassam. Elle a pris fin à 12h15.
Concernant l’après midi, la formation débutée à 15h avec pour thème «  LA CULTURE DE LA SOLIDARITE, FACTEUR DE COHESION ET D’EFFICACITE » a été animée par Mademoiselle GOUBO Léa et Monsieur KACOU Fato Patrice, respectivement Secrétaire chargée de la Coordination des Lycées et Collèges et Trésorier nationaux.
Notons par ailleurs que les Responsables de cette journée ont été Mademoiselle KOBA Edwige et Monsieur GOA Adjé Elysée, respectivement membres des commissions Accueil et Hébergement et Restauration.
Les points saillants de la journée ont été d’abord la messe. Dans son homélie, le père Ernest NIAMBA nous a exhortés à être attentifs au Seigneur car à travers l’Eucharistie, le Christ Lui-même se multiplie et se donne entièrement à nous.
Pour la formation de l’après-midi, les conférenciers ont abordé leur exposé en définissant la solidarité comme un lien fraternel qui oblige tous les êtres à s’accorder une aide mutuelle. Ils ont par la suite énuméré les raisons de l’effritement de la solidarité et nous ont enfin exhorté à développer l’entraide, l’hospitalité dans les rapports inter humains, gage d’une bonne cohésion et d’une bonne efficacité.
En somme, cette journée nous a permis d’avoir un aperçu du travail abattu par trois Bureaux Régionaux de notre diocèse. De même, nous pouvons signaler que les enseignements de cette journée ont été enrichissants en ce sens qu’ils ont permis aux jécistes d’apprendre à cultiver la solidarité dans leurs sociétés et leurs familles.
Notons que c’est dans une ambiance bon enfant que se sont déroulées toutes les activités de cette première journée du camp de formation.
Au titre des visites, nous avons enregistré l’arrivée de Monsieur KOFFI Mockey Augustin, Vice trésorier du Bureau National.


 

RAPPORT DE LA JOURNEE DU LUNDI 04 AOUT 2008
 
« GBIN »         
Placée sous le sceau de la « JOIE », la journée du lundi 04 Août 2008 placée sous les responsabilités de Monsieur SIMI Fidèle, membre de la commission spiritualité et Mademoiselle CHIAPO Gertrude de la commission Propriété Sport et Détente, a débuté par la messe dont les textes liturgiques étaient tirés du livre de Jérémie au chapitre 20 les versets 1 à 17 et de l’évangile selon Saint Mathieu au chapitre 14 versets 22 au livre de Jérémie au chapitre 20 les versets 1 à 17 et de l’évangile selon Saint Mathieu au chapitre 14 versets 22 au 36.Au cours de cette célébration eucharistique, le père Ernest NIAMBA aumônier diocésain de la JEC d’Abidjan a exhorté les jécistes a garder la foi et a toujours se tourner vers le Christ en cas de difficulté. Outre la messe, des conférences étaient au programme après la lecture des rapports moral et financier du bureau régional nord .En effet, deux formations furent données, l’une sur le thème « CORRUPTION, ECOLE ET DEVELOPPEMENT » et l’autre sur le thème « DU PRINCIPE DE L’AUTO EMPLOI DANS LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE : QUELS MOYENS POUR LA JEUNESSE ? ».

 

 
Pour ce qui est de la première formation donnée par le père MANDAH Ambroise, recteur du séminaire Paul VI et le responsable diocésain d’Abidjan Monsieur Brou Koffi Simon Pierre, il ressort que la corruption, définie comme un moyen qu’on emploi pour amener quelqu’un à agir contre son devoir, la justice et sa conscience,est un mal qui gangrène notre société en occurrence l’ école .Comme remède à ce fléau, le père a eu à suggérer une prise d’engagement personnel en renonçant à la tricherie .Aussi, Monsieur Brou Koffi Simon Pierre a-t-il mentionné que la lutte contre la corruption est le lancement d’un projet de développement.
 

           Concernant la deuxième formation, signalons qu’il y a eu un sous thème  «  DE L’ECOLE AU MONDE DU TRAVAIL : QUELLE REALITE EN COTE D’IVOIRE ? » développé par Monsieur KOFFI Gerald, chef de quart à la production, service cosmivoir . Il ressort de ce sous thème que l’école est le lieu approprié pour une formation de qualité et que l’on doit avoir lele sens de l’entreprenariat, le travail étant considéré comme une source d’épanouissement.


Franck Hervé Associé Gérant de la coordination OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires), retenons que tout projet doit partir d’une idée Quant au thème central, exposé par Monsieur KOUASSI essentielle qui rapporte de l’argent. En outre, le financement doit être un moyen de réalisation des projets. Pour cela, il faudrait changer de mentalité et développer l’esprit d’entreprenariat.
 
Au terme de cette journée, nous avons enregistré la visite d’une délégation des Bureaux Diocésains Fille et Garçon de Grand –Bassam conduite par Mademoiselle Yao Armand, Responsable des filles et Bighawouga Sina, Vice Responsable garçon. En plus de ceux-ci, nous notons la présence de Mademoiselle Godé Constance, Vice Responsable Nationale de la JEC de Côte D’Ivoire, Messieurs Amonky John Responsable JEC de SAINT Augustin de Bingerville, Yapo Jean-Claude de l’ Office Paroissial de la Pastorale des Jeunes (OPPJ) de ladite paroisse, Messieurs Toto Romaric et YAO Kouakou Michel respectivement Responsable du comité des jeunes de Saint Augustin et encadreur du Bureau Diocésain JEC d’Abidjan. Retenons que cette journée a montré un caractère descriptif de la joie.


 


 
RAPPORT LA JOURNEE DU MARDI 05 AOUT 2008
« CAMARA »

«HUMILITE», tel a été le thème de la journée du mardi 05 Août 2008. Les activités de ce jour ont début à 06h30 avec la messe célébrée par le Père Ernest Niamba, Aumônier Diocésain de la JEC d’Abidjan. Les textes liturgiques ont été tirés du livre de Jérémie 30,1-2; 12-15; 18-22 et de l’Evangile selon Saint
Mathieu 15,1-2; 10-14. Dans son homélie, le Père nous a exhortés à l’obéissance et au respect de la hiérarchie.

Outre cela, deux conférences et la lecture des rapports moral et financier du Bureau Régional Centre Lagune ont également meublé cette journée. La première formation animée par Maître Kaudjhys OFFOUMOU, Avocate à la Cour d’Appel a eu pour thème « LES ENJEUX DE LA BONNE GOUVERNANCE DANS UNE COTE D’IVOIRE POSTE-CRISE ». La seconde quant à elle s’est articulée autour du thème « CORRUPTION, ECOLE ET DEVELOPPEMENT ». L’animateur, Monsieur ALLOU Bruno, Inspecteur Général de l’Enseignement de l’Education Nationale, représentant Monsieur le Ministre Bleu Lainé.
Rappelons que la journée a eu pour Responsables KOFFI Konan OLIVIER de la Commission Finance et WAONGHO Irène, Trésorière de la section Saint Pierre d’Anoumanbo.
 
Maître Kaudjhis OFFOUMOU dans son développement s’est accentuée sur trois points. D’abord le concept de la bonne gouvernance qui est la gestion efficace, effective, impartiale, transparente et intelligente des affaires publiques à travers la création de six indicateurs. Ce sont la légitimité de l’autorité, la réceptivité publique, la responsabilité publique, la tolérance, l’accès à la libre information par les organes de presse et l’efficacité de la gestion publique.
Ensuite, elle nous a entretenus sur l’impact de la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire; cela le pays a pu le ressentir depuis le 15 septembre 2006 à travers des mécanismes à caractère économique, juridique et politique.
Enfin, selon notre conférencière, les enjeux de cette bonne gouvernance sont la restauration de l’autorité de l’Etat, la réhabilitation de la justice et le renforcement des capacités humaines dans tous les secteurs.
En ce qui concerne le second thème, le conférencier, après avoir défini la corruption comme l’ensemble des moyens utilisés pour détourner quelqu’un de son devoir, a montré qu’elle constitue un frein pour l’avancée de l’école et au-delà pour le développement en général. Par contre, l’école impulse le développement.
Vu sous diverses formes telles que l’achat des notes, la tricherie dans le système éducatif, plusieurs facteurs dont l’impunité et le pouvoir discrétionnaire sont à l’origine de la corruption. Par ailleurs, elle agit de manière néfaste sur le pays tant au niveau social, économique, politique qu’individuel.
Enfin, pour y remédier, certaines solutions partant de la sensibilisation des couches sociales à la promotion de la bonne gouvernance ont été préconisées.
 
Au vu des faits et activités de cette journée, il est à remarquer que les formations ont permis aux jécistes de mieux percevoir le sens de la bonne gouvernance et les conséquences de la corruption sur l’école.

Notons que le thème de la journée « humilité » a favorisé le respect mutuel entre les jécistes et l’Equipe Dirigeante. Ce qui a engendré une ambiance bon enfant.

 

 

 

 

 

 
RAPPORT DE LA JOURNEE DU MERCREDI 06 AOUT 2008 « N’GAIN »
          
           Les activités du camp de formation JEC du 06 août 2008 ont débuté par l’angélus. Cette journée placée sous les responsabilités de BONY Kotchi Fabrice et NIANDOH Serges a eu pour thème «LE PARDON ». La messe du jour qui a été célébrée par l’Aumônier diocésain de la JEC d’Abidjan , l’Abbé Ernest NIAMBA a commencé à 6 heures 30mn.

 

Les textes liturgiques soumis à notre méditation au cours de cette célébration eucharistique sont extraits du livre de Daniel 7, 9-10; 13-14 pour la première lecture et de la deuxième lettre de Saint Pierre 1, 1-19 pour la seconde lecture. Quant à l’évangile, elle était de Saint Mathieu 17,1-9.Dans son homélie le Père célébrant nous a invité à faire des efforts pour tendre vers l’idéal. Par ailleurs nous avons assisté à une table ronde sur le thème : « QUEL PLAN D’ACTION POUR LA JEUNESSE ESTUDIANTINE DANS LA LUTTE CONTRE LE SIDA EN MILIEU SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE ? ». Celle-ci a démarré à 8 heures 50 min avec comme modérateur Mr BOSSON Aristide. Ont participé à cette table ronde messieurs KONGO Kouadio Fulbert et ATTOKO Jean Vital représentants de la fraternité Saint Jean de la Miséricorde, monsieur Vangah ABLEGUE georges représentant le ministère de la lutte contre le SIDA, messieurs N’Guessan Allui ainsi que Mme MANOU Natacha tous deux représentants de l’ONG HOPE World WIDE Côte d’Ivoire.Le modérateur s’est inspiré de la méthode de travail JEC (voir juger agir) pour diriger les débats. Il faut toutefois noter qu’une projection de film en rapport avec le thème a précédé la table ronde. De cette table ronde nous retenons que le constat est alarmant pour ce qui est de l’infection au VIH. Aussi les rapports sexuels étant la principale source de contamination ; l’abstinence, la fidélité et l’utilisation des préservatifs ont été préconisés pour prévenir l’infection au VIH/SIDA. En outre l’abstinence est apparu comme le moyen le plus sûr et le mieux adapté pour nous chrétiens. De même nous avons été exhorté à faire notre test de dépistage au VIH/SIDA.
De plus les travaux qui se sont poursuivis dans l’après midi enatelier nous ont emmener à élaborer des projets pour la lutte contre le SIDA.
 
      En somme, le thème débattu qui revêtait une importance pour les jécistes, a suscité un engouement certain auprès de ceux-ci vu les dégâts causés par le SIDA dans les milieux scolaire et universitaire. Il est bon de noter que cette journée s’est déroulée dans une ambiance fraternelle, en témoigne l’atmosphère détendue et la discipline observée par les jécistes.
Au titre des visites, nous avons enregistrées celle de monsieur KOUASSI Eric Anselme, ex membre du bureau national et de mademoiselle ATTOBRA Sylvie, vice responsable du Comité Jeunes de la paroisse Notre Dame de Cana, par ailleurs délégué auprès de la section JEC de ladite paroisse. Rappelons que la tenue vestimentaire du jour était la tenue traditionnelle.
 


RAPPORT DE LA JOURNEE DU JEUDI 07 AOUT 2008
« KOUZIE »
                      << Tu es le messie, le fils du Dieu vivant>>, telle a été la parole forte qui traduit le caractère particulier de cette journée de silence. Placée sous le signe de « la piété », les activités de ce jour ont débuté à 7h 05 par une messe dite par l’Abbé Ernest Niamba, Aumônier de la JEC du diocèse d’Abidjan. Les textes liturgiques ont été extraits du livre de Jérémie au chapitre 31 des versets 34 et de l’Evangile selon Saint Mathieu au chapitre 16 des versets 13 à 23. Dans son homélie, le célébrant a montré l’importance de cette journée de recueillement qui est de contempler la vraie face de notre Seigneur.
 
Aussi avons-nous eu droit à une projection de film ayant pour titre « La passion du Christ». La projection de ce film a été suivie d’un enseignement dont le thème était «La vie spirituelle du jéciste» dispensé par l’Aumônier diocésain de la JEC d’Abidjan
 En effet, il ressort de son enseignement que tous les jécistes sont des chrétiens du fait de leur baptême. Or le péché qui est un mal nous coupe de tous les liens avec notre Seigneur. Cependant, pour y remédier, il faut faire appel aux prêtres par le biais du Sacrement de la confession. Pour finir, il nous a exhortés à adopter une vie dans l’esprit tout en ayant un guide spirituel.
 Par ailleurs, les activités se sont poursuivies dans l’après midi, à 15 heures, par la lecture des rapports moral et financier des Bureaux Régionaux de Bingerville et d’Anyama.
 En définitive, cette journée qui a été très riche   nous a permis de comprendre l’importance d’une bonne vie spirituelle et les méditations individuelles nous ont aidés à être en intimité avec Dieu.
 En outre, il faut noter l’ambiance qui a prévalu tout au long de la journée. Nous avons enregistré les visites de Messieurs Lagou Narcisse, ex membre du Bureau National, Affessi Marius, ex membre du Bureau Diocésain d’Abidjan, Edson Koffi, Ex membre du Conseil d’Administration de la JEC, et Kumassi Eby Eric, Encadreur de la section Sainte Famille de la riviera 2.


  CONCLUSION
 
A la clausule de cet évènement tenu du samedi 02 au samedi 09 août 2008, il importe de signaler que Corruption, SIDA et Pauvreté constituent les principales tares de cette société dont la jeunesse est la plus active. Ces tares qui fragilisent le système éducatif et font perdre à l’étudiant ou à l’élève de la valeur et dela dignité trouvent un moyen de résolution à travers l’auto emploi
 
En d’autres termes, la qualité des thèmes et leur portée vont permettre aux jécistes d’affronter au mieux les difficultés sociales et surtout de préparer sans aucune légèreté leur insertion future dans la vie professionnelle. Cela nous amène à noter avec modestie que les jécistes ont bénéficié durant ce camp d’un regain de spiritualité et de foi.
Au titre des innovations pour cette année, il y a eu une soirée dénommée « Soirée Gaou » au cours de laquelle les jécistes ont rivalisé d’accoutrements fantaisistes et d’imaginations dans le divertissement.
La particularité pour ce camp a été cependant la confirmation de l’unité et de la réunification retrouvées au sein de notre mouvement. Ainsi, pouvons-nous désormais combattre de toutes nos forces avec confiance et efficacité la corruption, véritable gangrène dans notre milieu de prédilection et dans la société toute entière.
Retenons finalement que Bassam 2008 aura été le premier camp de la Réunification et aura permis aux jécistes d’ingurgiter de nouvelles connaissances afin d’être ce nouvel être dont la JEC d’Abidjan a besoin pour sa notoriété.
Nous témoignons notre déférence et gratitude à toute personne qui de près ou de loin a contribué à sa réussite.
 


 
CHANT : LE CAVALIER          
 
C’était un soir bataille réchauffée                                                                                                             
Il fallait voir un cavalier chargé  
Cavalier chargé d’une main
 
C’était un soir bataille réchauffée
Il fallait voir un cavalier chargé
Cavalier chargé d’une main de l’autre.
 
C’était un soir bataille réchauffe                                                              
Il fallait voir un cavalier chargé  
Cavalier chargé d’une main de l’autre d’un pied
 
C’était un soir bataille réchauffe                                                              
Il fallait voir un cavalier chargé  
Cavalier chargé d’une main de l’autre d’un pied de l’autre
 
C’était un soir bataille réchauffe                                                              
Il fallait voir un cavalier chargé  
Cavalier chargé d’une main de l’autre d’un pied de l’autre de la tête
 
C’était un soir bataille rechargée
Il fallait voir un cavalier chargé
Cavalier chargé d’une main de l’autre d’un pied de l’autre de la tête et du corps
 
 


   
JOURNAUX DE BORD
 
Molière au secours!!!
 
*S’il vous plaît, allez à la cuisine laver la vaisselle pour les travail effectués.
 
*Nous demandons aux jécistes de rester en place. Nous avons des informations urgents à leur donner.
 
*Celui qui bavarde, je vais le mettre en genou. Est-ce que je me suis fait compris?
 
*Ceux qui ont fini, faites vous allez partez.
Jet Lee
 
Celui qui entre dans son périmètre saura de quel bois il se chauffe.
Affaire de pro
 
On gère en pro, on mange en pro, on boit en pro, tout est en pro.
Le cavalier solitaire, sa cassette est sur le marché
C'est l'heure de faire vivre la JEC
 
Publicité
 
CAUSONS ENTRE-NOUS....
 

Ouvrir le tchat dans une popup.
 
Aujourd'hui sont déjà 27198 visiteurs (70269 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=